Haro sur les incivilités à Colombes. La maire (LR) Nicole Goueta vient de prendre un arrêté pour combattre les incivilités des habitants. La mairie durcit sa politique en augmentant le montant des contraventions au plafond. « Nous voulons renforcer le côté dissuasif, tout en gardant une certaine pédagogie », explique Samuel Métias, adjoint en charge de la propreté.

Très heureux de la réussite d'une idée qui est née d'une conversation avec mon ancienne école ! Très fier de la voir réalisée en tant qu'ancien étudiant du pôle, élu et habitant.

Merci à Ludovic Arnould qui a co-organisé l'événement et à Nicole Goueta qui a remis les prix au nom de la ville et du département ! Merci à tous mes amis élus de la majorité et des villes voisines du 92 pour votre mobilisation au sein des jurys. Et n'oublions pas les étudiants qui ont été créatifs et impliqués concrètement.

Une première en France pour un territoire et une mobilisation sans précédent sur le Développement Durable !

La Ville continue d’adapter sa politique de propreté à vos besoins 

Madame, Monsieur,

Après avoir été quotidiennement à votre écoute depuis notre installation, la municipalité souhaite vous présenter les orientations de notre politique de collecte des déchets à Colombes. Trois points essentiels sont à retenir à ce sujet.

Après trois ans de travail acharné, de vives discussions sur le projet de la précédente municipalité qui manquait d'âme et de singularité, des échanges passionnés avec le conseil de quartier, les riverains et les colombiens, le projet voit enfin le jour. A bientôt pour l'inauguration !

Chers Colombiens,

Comme nous l’anticipions, nous assistons ces dernières semaines à une intense campagne de désinformation de la part de l’association R-URBAN soutenu par l’opposition socialiste qui pourtant est à l’origine du départ contraint de l’Agrocité de Colombes mais qui cherche à en faire porter la responsabilité à l’actuelle municipalité.