Très heureux de la réussite d'une idée qui est née d'une conversation avec mon ancienne école ! Très fier de la voir réalisée en tant qu'ancien étudiant du pôle, élu et habitant.

Merci à Ludovic Arnould qui a co-organisé l'événement et à Nicole Goueta qui a remis les prix au nom de la ville et du département ! Merci à tous mes amis élus de la majorité et des villes voisines du 92 pour votre mobilisation au sein des jurys. Et n'oublions pas les étudiants qui ont été créatifs et impliqués concrètement.

Une première en France pour un territoire et une mobilisation sans précédent sur le Développement Durable !

LE PARISIEN

Ils étaient six cent à participer au défi développement durable. Issus des trois écoles de management, d’ingénieurs et de multimédia du groupe Léonard de Vinci, à Courbevoie, les étudiants ont participé à un « hackathon ». Le principe : par groupes de 4 à 6, les jeunes devaient mettre en commun leurs compétences pour remplir une mission sur la thématique « Concevoir la ville de demain ». Leur terrain de jeu grandeur nature pour ces challenges était la ville de Colombes.

« C’est très intéressant de monter un projet sur une commune mais également compliqué, avoue José Luis étudiant en marketing. Nous sommes plus habitués à travailler sur des projets d’entreprise et là il y a une dimension sociale qu’il ne faut pas négliger. » Avec son groupe, il a travaillé sur le « vivre ensemble ». Leur proposition : le Festiv’Art. « Un festival de street art qui réunit tous les quartiers de la ville et fait appel aux locaux durant un week-end », explique Eloi, son coéquipier.

Quelques mètres plus loin Yvan présente au public le « distributeur de yaourts ». « A Colombes et Clichy, sur 15 000 yaourts proposés aux cantines quotidiennement, des centaines sont jetés », assure l’étudiant. Son équipe propose donc un sauveur de produits laitiers qui permettrait de les conserver plusieurs jours. A la fin de la journée, cinq équipes ont remporté le challenge. De quoi donner des idées à Tarek Wehbe, conseiller municipal de Colombes et membre du jury : « je serai pour que certains projets soient mis en place sur le terrain. »