Depuis quelques années maintenant la notion de bien être au travail est omniprésente. Qu'elle soit portée par les valeurs d'un grand Groupe français, par une startup prometteuse ou par un collectif de salariés, le bien être en entreprise a encore fait couler de l'encre ! Bien plus qu'une tendance, nous revenons sur l'année 2018. 

 Qu'est ce que le bien être au travail ? 

Le bien être au travail est un état d'esprit pouvant être ressenti par un salarié qui bénéficie d'une certaine qualité de vie au travail. Ce sentiment peut être influencé par l'aménagement de l'espace de travail, les tâches effectuées, les relations hiérarchiques, les relations sociales entre collègues ou encore la préservation de sa santé et sécurité au travail. Ainsi, ce bien être n'est pas une science exacte puisse qu'il résulte de l'accumulation de nombreux facteurs. A titre d'exemple, il est possible qu'au sein d'une même entreprise, un salarié soit en situation de mal être tandis qu'un autre soit tout simplement heureux. Chaque cas de figure est différent mais il est évident que l'entreprise accueillante tient un rôle essentiel quant au bonheur de ses salariés. 

 

Quels sont les principaux chiffres de 2018 ?

Pour comprendre cette tendance, des experts ont cherché à mener une multitudes d'étude quantitatives et qualitatives afin de comprendre le point de vue des entreprises et de leurs salariés. Nous avons sélectionné les chiffres marquants de 2018 suivants : 

  • 89% des salariés sont plus motivés après la mise en place d'une politique Qualité de Vie au Travail (QVT) (source : Wehobby, 2018)
  • 1 personne sur 4 est en situation d'hyperstress au travail (source : Cabinet Stimulus, 2107)
  • 3,2 millions de personnes seraient actuellement exposées au burn out selon le Cabinet Technologia. 
  • 12 600 € par travailleur : c'est le coût du mal être en entreprise
  • L'équilibre vie professionnelle/vie personnelle être le premier critère d'attractivité d'une entreprise (devant le salaire) selon le sondage réalisée par Opinion Way en 2018 (Les Français et le bien-être au travail », réalisé par Hub One). 
  • Des salariés heureux sont 12% plus productifs 
  • 60% des salariés ne sont pas satisfaits des initiatives mises en place pour lutter contre les risques psychosociaux au travail (Viavoice - Harmonie Mutuelle 2017/ 2018)
  • 67% souhaiteraient bénéficier de nouvelles méthodes de travail (télétravail, nouvel espace de travail, collaboration entre collègues). Etude CBRE-Le Moniteur, effectuée en 2018.  

 

Qui sont les principaux acteurs de ce mouvement ? 

L'ANACT est l'Agence Nationale pour Amélioration des Conditions de Travail. Comme son titre l'indique, cette agence cherche à améliorer la qualité de vie des travailleurs français. Chaque année, cette agence organise une semaine pour la qualité de vie au travail. Cet événement a pour objectif d’informer et de mobiliser différents acteurs du monde du travail (chefs d’entreprise, responsables RH, salariés, managers, institutions, partenaires sociaux, médecins du travail…) autour de la problématique du bien-être des salariés.

En tant qu'organisation mondiale pour la santé au travail, l'OMS cherche à prévenir la santé au travail en informant sur les risques de cette thématique. Pour cela, elle organise par exemple la journée de la santé mentale au travail. 

Et enfin avez vous entendu de la Happy Tech ? La HappyTech c'est une association qui regroupe les start-up de demain qui feront du bien être en entreprise une priorité ! L'objectif de cette association est de promouvoir cette thématique et les solutions proposées. 

 

Comment y parvenir ? 

Plusieurs facteurs peuvent avoir un impact sur la qualité de vie au travail.

Avant le salaire, un des facteurs les plus souvent cités par les salariés est l’intérêt porté au travail. Les salariés cherchent à donner un sens à leur travail et à s’épanouir professionnellement grâce à des missions stimulantes. Le sentiment d’appartenance à une entreprise ou une organisation est également primordial. Pour se sentir épanouis au travail, les salariés ont besoin de savoir qu’ils sont utiles à leurs entreprise en apportant quotidiennement leur pierre à l’édifice. Cette reconnaissance va passer par le salaire, particulièrement important pour nombre d’entre eux, mais également par des encouragements verbaux.

Des relations de travail apaisées sont également le gage d’une qualité de vie au travail. Chaque salarié doit pouvoir bénéficier d’une certaine autonomie tout en étant susceptible de s’appuyer sur sa hiérarchie. Un cadre de travail bien défini, des valeurs propres à l’entreprise et des managers responsables feront de vos salariés des individus heureux ! Entretenir de bonnes relations avec ses collègues est également important. Pouvoir discuter autour d’un café et échanger de manière informelle font partie de l’esprit de convivialité d’une équipe.

Enfin, l'environnement de travail doit être tourné vers le bien être du salarié. Un espace de travail aéré et confortable, un éclairage adapté et une bonne ventilation sont autant de facteurs qui permettent de lutter contre le stress au travail et d’améliorer la santé des travailleurs. D’autres facteurs peuvent avoir une influence sur la qualité de vie au travail tels que l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée, le temps de transport, les perspectives d’évolution et la sécurité de l’emploi.